mardi 5 avril 2016

Lessive maison

Bonjour bonjour !

Me voilà après presque un an d'absence.

Un nouveau bonheur dans notre vie est arrivé. Notre petit garçon est arrivé en tout début d'année, et depuis nous comble de bonheur.
Or, j'ai voulu me focaliser à fond sur ma grossesse. Par conséquent, j'ai délaissé le blog, peu à peu, sans pour autant renier mes idées et mes envies.

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'un nouveau sujet, sur lequel je me suis penché avec un peu plus d'attention ces temps-ci.

Ce sujet, c'est la lessive !

A dire vrai, je ne m'étais jamais vraiment posé la question de la propreté de mon linge et de l'impact que ça avait sur mon environnement.
La lessive, d'ailleurs je ne l'ai faite... qu'à 18 ans ! Et oui, avant, Maman s'en chargeait. Je me souviens revenir de mes études, toutes les 2 semaines, avec mes grands sacs de linge sale. Pauvre maman...

Je me souviens aussi de cette affaire. Une plage anglaise avait été envahie par des milliers de bidons de lessive, issus du naufrage d'un bateau commercial. Outre les bidons, je me suis demandé en quoi la lessive elle-même pouvait être dangereuse pour notre environnement.

Peu de temps après, mon petit coeur venait au monde. J'ai donc tout naturellement opté pour une lessive bio et hypoallergénique.
Qu'elle ne fut pas mon erreur !... Mon petit chaton s'est retrouvé recouvert de plaques rouges. 
Je me suis rendue compte alors que ces produits étaient loin d'être anodins. J'ai donc décidé de faire quelques recherches sur la composition de nos lessives... Et je n'ai pas été déçue du voyage !

De quoi sont faites nos lessives ? 


Les composants en eux-mêmes : 


Le phosphate est un des premiers composants qui m'est arrivé en pleine face lors de mes recherches. Les phosphates sont très nocifs pour notre environnement. En effet, ils sont un engrais naturels pour les algues. En quoi est-ce nocif ? Et bien la prolifération des algues se fait rapidement, tout en détruisant les autres formes de vie aquatique. Il faut savoir que 11% des phosphates que l'on retrouve proviennent des lessives ! Je trouve ça juste énorme.
Bon, heureusement, la legislation européenne, par sa loi du 21 mai 1991, oblige les états à déphospahter (je ne sais pas si ce verbe existe véritablement ^^) les eaux usées. La France quand à elle limite l'utilisation des phosphates depuis 2007. 
Les fabricants utilisent donc d'autres composants, mais qui ne sont malheureusement, pas toujours très bons. 

Par ailleurs, il existe une multitude de composants qu'on retrouve dans nos lessives et qui ne sont pas forcément nécessaire, tout en étant mauvais : 

- NTA : utilisé dans les lessives, mais dont on a prouvé l'effet cancérigène.
- les parfums de synthèses : dérivés du pétrole, et qui apporte une senteur souvent très artificielle (je n'ai jamais aimé l'odeur de la lessive)
- les azures optiques :  alors ça c'est un truc qui m'a vraiment étonné ! Les azures optiques ont le pouvoir de refléter les UV. Ce qui fait que votre linge blanc paraît plus blanc.. Alors qu'il ne l'est pas, c'est juste un effet d'optique !
- des colorants : et oui, la lessive bleu ou rose n'est pas naturelle ! Et malheureusement la plupart des colorants ont une composition qui n'est pas forcément bonne pour notre peau.

Il y a encore de nombreux autres composants que je ne vais pas détailler ici.

Ce qui me choque aussi, c'est le fait que le savon, qui est pourtant un des éléments le plus important dans une lessive, se retrouve en quantité moindre (j'ai trouvé des nombres comme 20%, mais je ne suis pas sûre de la fiabilité de l'information, et n'ai plus de lessive chimique chez moi pour vérifier la véracité de cette information).

Le contenant : 


La lessive est contenue, généralement, dans un contenant en plastique ou en carton (selon si elle est liquide ou en poudre).
Je vous avoue que j'ai déjà prévu un prochain article sur justement ce type de contenant, puisque chez nous, nous essayons au maximum d'éviter le plastique et le carton (toutes nos denrées alimentaires, fraîches ou pas, sont contenues dans des boîtes et des bocaux en verre). 
Bon alors je serais vraiment de mauvaise foi si je vous disais que rien n'est plus facile que de conserver la lessive dans une grosse boîte de verre ou une bouteille de verre (quoique, si on en fait une petite quantité, on pourrait facilement la mettre dans une bouteille en verre type jus d'orange ou lait ? je parle seule dans mes articles, ça devient grave). 

Bref. 

Le contenant est donc très polluant, il faut le recycler.
Si on fait un court calcul (disons une famille de 4 personnes, un lavage tous les deux jours (si vous avez comme moi un petit bébé qui adore régurgiter dès qu'on enlève son bavoir ou fait pipi façon tuyau d'arrosage sur les habits soigneusement plié à côté de lui), une bouteille permet de faire 20 lavages environ, on se retrouve en 10 ans avec 100 bouteilles de lessive, multiplié par l'ensemble de la population, le calcul est très vite fait !). 
Pour ma part, je n'ai pas réglé encore la question du plastique avec ma lessive (je réutilise un bidon que j'avais). Mais je pense justement, qu'en réutilisant juste un bidon pour plusieurs lessives, on diminue déjà l'impact écologique. 

Je bavasse je bavasse, mais je ne donne toujours pas de solutions concrètes ? Et bien moi, je vous propose de faire votre lessive vous-même. Franchement, il n'y a rien de plus simple et je n'y trouve que des avantages.

Lessive maison


Comment j'en suis arrivé la ?

J'ai donc décidé de me tourner vers la lessive à faire moi-même. La première des personnes vers qui je me suis tourné, c'est ma grand-mère. Je lui ai demandé comment elle faisait pour laver les habits de bébé sans allergies. Elle s'écrie, sans un doute "et ben, le savon de Marseille !". Et bien d'accord, va pour le savon de Marseille. Mais si les habits de bébé se lavent bien avec du simple savon de Marseille, je voulais que notre lessive, à chéri et moi, soit un peu plus élaboré. 
On garde nos habits des années et des années, on met beaucoup de blanc. J'ai donc fouillé, un peu partout, et je pense être arrivé à la lessive qui me semble pour moi idéal.
Comme je le disais, je ne trouve que des avantages à cette lessive. Les voici : 

- je sais ce que je mets dedans. Ça semble évident, mais on oublie souvent que notre lessive, bien souvent, on l'a en contact avec notre peau toute la journée, et la nuit (pour ceux qui portant des pyjamas). Bien sûr, les machines à laver sont censées laver et éradiquer toute la lessive. Or, bien souvent, il reste une quantité de lessive sur les habits. Et toute la journée, cette lessive est en contact avec notre peau. 
- l'impact écologique et environnementale 
- le coût : une bouteille de 2 litres de lessive me revient à moins de 2 euros. Oui, oui vous avez bien lu. 
- le temps : vous le verrez dans ma recette, c'est très très rapide à faire. Par ailleurs, plus besoin, le dimanche soir, de regarder sa boîte de lessive vite en se disant " merde, demain faut que j'aille en racheter". On a souvent tous les ingrédients à porter de main. 

Bref, voici ma recette de la lessive maison. A adapter en fonction de vos envies, et de vos particularités propres. 

Recette de ma Lessive maison : 


Ingrédients : 

- 100 grammes de copeaux de savon de Marseille
- 2 litres d'eau 
- 3 cuillères à soupe de vinaigre blanc
- 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
- 6 gouttes d'huile essentielle de votre choix (moi je mets menthe poivrée en général), c'est facultatif. 

Et de tout ça, j'en fais quoi ? 

- Faire bouillir votre eau, et la verser dans un saladier.
- Y mélanger les autres ingrédients. 
- Attendre que le produit refroidisse, et le verser dans votre bouteille.
- Secouer.

C'est prêt ! Bon très sincèrement, est-ce que ça semble difficile ? Non, un jeu d'enfant !
Pour une machine, mettez un verre à moutarde de lessive. 

Focus sur les ingrédients : 

- Le savon de Marseille : Attention dans le choix de votre savon de Marseille. Il faut savoir que de nombreux savons de Marseille sont fabriqués n'importe où (et souvent dans toute la France  et le reste du monde mais pas à Marseille). Pour ma part, je commande le mien chez Marius Fabre. Vous pouvez râper votre savon de Marseille (c'est ce que fait ma Maman, car elle achète son savon dans des épiceries bio), mais pour ma part j'achète directement les copeaux.
- vinaigre blanc : le vinaigre blanc est un assouplissant naturel. 
- bicarbonate de soude : le bicarbonate de soude, c'est juste LA chose à avoir dans sa cuisine pour moi. C'est quelque chose d'indispensable pour ma part. Dans ma recette, il permet de renforcer l'action de la lessive, notamment sur les graisses et il détruit les odeurs tenaces (telles que celle de la friture). 
- l'huile essentielle : c'est facultatif, mais ça permet de renforcer l'action désinfectante de votre lessive, et de parfumer un peu. Je voudrais attirer votre attention sur le fait que l'utilisation des huiles essentielles est très loin d'être anodine, je vous conseille donc de les utiliser uniquement si vous savez les manipuler et si vous connaissez la réaction de votre peau à ce type d'huile. 

Informations diverses : 

- Il se peut que votre lessive fige dans la bouteille. Pas de panique ! Il suffit de bien secouer votre bouteille, et elle redevient liquide. 
- J'ai mis 100 grammes de savon de Marseille, car avec 50, je la trouve trop liquide. A vous de varier la quantité de savon si vous trouvez cette lessive trop épaisse.
- Testez votre lessive sur un vêtement que vous porterez après. Les réactions allergiques, ça existe pour presque tout, et si vous avez fait l'ensemble de votre lessive avec un produit qui vous fait vous recouvrir de plaques rouges, c'est pénible. 


Voilà, et pour vous motiver à faire votre lessive, j'ai fais de jolies étiquettes que je vous propose ici (cliquer sur le texte en dessous pour télécharger)

Amusez-vous, et venez me dire ici ce que ça a donné !
Devant




Bibliographie : 






5 commentaires:

LaClamartoise a dit…

Bonjour,
Je vois que là aussi ça tambouille. Je fais pareil pour ma lessive et c'est vraiment top !! Merci pour votre message sur mon blog (article sur la permaculture), je n'ai pas pu vous y répondre car j'ai un gros soucis de template : les messages ne s'affichent pas et je suis au courant des commentaires que par ma boite mail :/ ... bref, une vraie galère...
Bon blogging à vous ;)

Tambouille Verte a dit…

Bonjour et merci pour votre commentaire !
En fait c'est assez drôle, car je viens de Belfort, et du coup je suis arrivée vraiment par hasard sur votre blog au fil des lectures. Et apparement vous connaissez Manon S. ! C'est une connaissance aussi, c'est assez sympa comme coïncidence ;)

Michael a dit…

En effet nous l'utilisont depuis quelques temps ( c'est moi le cheri de l'article). Et c'est vriment efficace, même pour moi qui à souvent des traces d'herbe, boue bref de jardinage. Bravo à Mad Tambouille verte. Et ça... J'achete!!

Nat a dit…

coucou :o) Un petit problème se pose quand on mélange le bicarbonate et le vinaigre blanc : les effets de l'un annulent les effets de l'autre. Le vinaigre étant un acide et le bicarbonate un produit basique. Ca ne sert à rien de les mélanger ;o)
Il vaut mieux mettre le bicarbonate avec le savon puis utiliser le vinaigre comme adoucissant en fin de lessive (il ne reste aucune odeur après)
Bonne continuation et bon week end :o)

Tambouille Verte a dit…

Coucou Nat et merci pour ta précision !
Je m'en vais corriger mon article :) et changer mes habitudes !